Publié le
9 janvier 2024

Situé dans l’extrême sud de le Honduras, le village de Jocote de Cayanini est réputé pour sa culture de base des céréales, notamment le maïs, le mil et les haricots, qui assurent un revenu minimal à ses habitants.

Cependant, la communauté est confrontée à un défi majeur : son système d’approvisionnement en eau potable, vieux de plus de 34 ans, est gravement endommagé. Le réservoir de stockage existant laisse échapper 45% de l’eau provenant des deux sources naturelles de la région.



Cette communauté de 34 familles, composée de 261 habitants, dont 150 élèves, repose principalement sur l’agriculture pour subsister. Or, l’insécurité alimentaire au Honduras a atteint des niveaux sans précédent, mettant en lumière l’importance cruciale d’un accès stable à l’eau pour l’agriculture et la vie quotidienne. Les difficultés économiques de la communauté ont poussé ses habitants à rechercher une aide externe.

C’est ainsi qu’est né le projet de construction d’un nouveau réservoir d’eau potable et d’installation d’un système de distribution amélioré, une priorité pour optimiser l’utilisation des ressources hydriques locales et éviter le gaspillage. Ce projet a été réalisé grâce à la collaboration de diverses organisations, dont l’Asociación para el Desarrollo Económico, Científico y Tecnológico (l’Association pour le développement économique scientifique et technologique) du Honduras, Jumelage St-Félix et la Fondation Internationale Roncalli.

 

 

 



Pour mener à bien ce projet essentiel, la Fondation a investi un montant de 18 000 $. Le résultat est impressionnant : les membres de la communauté ont désormais un accès fiable à de l’eau potable. Cela a considérablement amélioré la santé de la population et les conditions d’hygiène, tout en renforçant l’agriculture locale.

De plus, les partenaires impliqués ont joué un rôle clé en offrant une formation aux habitants de Jocote, les sensibilisant à la gestion durable de l’eau et à la protection des sources et des canalisations. Aujourd’hui, les citoyens s’engagent activement dans la préservation de leurs sources d’eau potable, et ont établi des règlements pour garantir l’utilisation responsable de cette précieuse ressource.

 

 

 



Cette réussite souligne l’importance de la collaboration entre les communautés locales et les organisations internationales pour améliorer la vie des populations vulnérables en Amérique centrale. La communauté de Jocote de Cayanini a trouvé un nouveau souffle grâce à l’accès à l’eau potable, un exemple inspirant de transformation et de résilience.

Articles récents

L’autonomisation des agricultrices au Mali

26 Fév 2024
- Le Mali est l'un des pays les plus pauvres du monde, et les femmes et les jeunes des zones rurales...

Énergie durable et avenir connecté : panneaux solaires...

26 Fév 2024
- Transportez-vous dans l’enceinte de l'école Kalkeri Sangeet Vidyalaya (KSV), nichée au cœur...