Publié le
9 janvier 2024

En avril 2016, un tremblement de terre dévastateur de magnitude 7,8 a secoué l’Équateur, suivi d’une série de 713 répliques. Cette catastrophe a laissé derrière elle un bilan tragique de plus de 650 personnes tuées et 29 000 se sont retrouvées sans abri, avec des pertes s’élevant à au moins 2 milliards de dollars.

Le canton de Pedernales, situé dans le nord-est du pays, a été particulièrement touché, notamment la ville de Cojimies, dévastée à 80 %.



Cependant, au milieu de cette tragédie, des lueurs d’espoir ont émergé. Plusieurs familles ayant tout perdu dans le désastre ont trouvé refuge sur des terrains inoccupés dans le village de Nuevo Cojimies, qui compte aujourd’hui 1 000 habitants. Face à l’ajout de ces nouvelles familles et à la nécessité de réparer les infrastructures endommagées par le tremblement de terre, les villageois ont décidé de prendre des mesures pour obtenir une aide financière, notamment de la Fondation Internationale Roncalli.

Depuis 2016, la Fondation a soutenu le village à plusieurs reprises, incluant une aide précieuse pour la reconstruction de l’école primaire Hermano Miguel, condamnée après le séisme. La réouverture de l’établissement a permis aux enfants de poursuivre leurs études dans de meilleures conditions, mais il manquait encore quelque chose d’essentiel : un gymnase extérieur.

 

 

 



Avec le soutien de la congrégation des Religieuses de Jésus-Marie et à l’appui financier de la Fondation Roncalli, un gymnase extérieur (cancha) de 30 mètres de long sur 20 mètres de large a été achevé. Ce projet, financé par la Fondation à hauteur de 26 483 $, a transformé l’espace en un lieu polyvalent.

George Murillo, le maire du village, a organisé la main-d’œuvre, supervisé les travaux bénévoles et coordonné l’achat des matériaux nécessaires. La communauté, y compris les parents et les habitants, s’est mobilisée pour contribuer.

Aujourd’hui, cet espace sert non seulement de cadre pour les cours d’éducation physique, mais il constitue également un terrain de jeu animé pour les enfants et un point de rencontre dynamique pour les adultes. Doté d’installations pour le basketball, le football et le volleyball, ce gymnase extérieur offre un environnement sain et divertissant à la fois pour les élèves et pour l’ensemble de la communauté.

 

 

 



Ce nouveau gymnase a eu un impact immédiat sur les 100 enfants de l’école, leurs parents et toute la communauté. L’école Hermano Miguel, fierté du village, est devenue un lieu de rassemblement pour toute la municipalité. Elle est utilisée pour organiser divers événements, réunions, conférences, fêtes, danses, et bien plus encore. Pour les habitants de Nuevo Cojimies, ce gymnase en plein air symbolise l’espoir, l’unité et la promesse d’un avenir meilleur pour les générations à venir.

Articles récents

Les épiceries coopératives au Honduras : lutter contre la...

24 Mai 2024
- Dans les rues de Tegucigalpa, la capitale hondurienne, résonnent les défis brûlants d'une ville...

Opportunité de carrière

14 Mai 2024
- Faites partie de notre équipe pour créer un monde plus humain! La Fondation...