Publié le
26 février 2024

Le Mali est l’un des pays les plus pauvres du monde, et les femmes et les jeunes des zones rurales font face à d’importants défis économiques. Les jeunes, souvent insuffisamment formés, se retrouvent sans alternatives à une économie principalement informelle. Pour les femmes, dont le pouvoir de décision est limité, l’accès à l’emploi formel est difficile.

Ces défis économiques sont exacerbés par des facteurs de sécurité, environnementaux et politiques. Le lancement de petites entreprises peut offrir un chemin vers un avenir meilleur, mais de nombreuses personnes hésitent à devenir entrepreneurs de crainte de l’échec.

C’est ainsi que le projet Djonkoli Kènè a été lancé par l’Association Kilabo et le Carrefour de solidarité international (CSI), partant du principe qu’avec un accompagnement adéquat, les femmes et les jeunes peuvent lancer des entreprises prospères.



Djonkoli Kènè

Djonkoli Kènè est un concept qui signifie « l’espace dédié à nos activités personnelles » dans la langue locale malienne bambara, incarnant une approche entrepreneuriale visant à lutter contre la pauvreté. Pour concrétiser cette vision, le projet réunit des fédérations paysannes, des associations de femmes, des forums villageois et des conseils communaux pour mobiliser les jeunes et les femmes et offrir une formation, un mentorat et un soutien local pour le lancement d’activités entrepreneuriales.


La Fondation Internationale Roncalli a apporté un soutien important au projet avec 31 000 dollars de financement pour couvrir certains des coûts du personnel, ainsi que l’achat de bétail, de fournitures agricoles et de matériaux de jardinage pour aider au démarrage d’entreprises agricoles.

Ce soutien de la Fondation a aidé 546 personnes, principalement des femmes, dans leurs efforts pour assurer un avenir meilleur à leurs familles et à leurs communautés.

Ici, nous partageons les histoires inspirantes de trois individus remarquables qui ont participé au projet.




Madame Diarra Diahara Dembélé
Ambassadrice de l’émancipation féminine

Village de Boyan

L’histoire de Mme Diarra Diahara Dembélé, âgée de 55 ans, est extraordinaire. Son engagement auprès de Kilabo, qui vise à renforcer la participation communautaire et le développement local en aidant à former des associations de paysans et de femmes, a commencé en 1992. Aujourd’hui, elle est une mentore-ambassadrice du projet Djonkoli Kènè, et accompagne les jeunes dans le développement de leurs activités entrepreneuriales. Son histoire illustre l’effet transformateur de projets comme ceux-ci qui soutiennent les femmes dans l’atteinte de leur plein potentiel.

 

 

 



« Je suis très fière de mon parcours de leader féminin. Grâce aux séances de sensibilisation et de formation, je suis devenue une figure incontournable dans la promotion féminine et le développement de ma commune. Je n’ai plus froid aux yeux; je prends la parole partout où cela est nécessaire pour défendre la cause des femmes, surtout des femmes rurales. »

Madame Diarra Diahara Dembélé

Madame Diahara a gravi les échelons pour devenir secrétaire et leader de l’association communale des femmes (ACF), conseillère municipale, présidente de l’union des coopératives de productrices de beurre de karité, et bien plus encore. Elle représente avec fierté son pays lors de foires agricoles en Afrique et en Europe.



« De l’ombre à la lumière, des années où je n’osais même pas lever les yeux vers les hommes, à aujourd’hui où je suis devenue une figure remarquable. Grâce aux séances de sensibilisation et de formation, je suis devenue une personne ressource incontournable. La transformation est possible lorsque l’éducation et le soutien s’unissent pour éclairer le chemin de l’émancipation. »

Madame Diarra Diahara Dembélé



Madame Awa Diallo
Entrepreneure Résiliente

Village de Tingolé

Madame Awa Diallo, âgée de 31 ans, a joué un rôle actif lors des ateliers d’exploration entrepreneuriale du projet Djonkoli Kènè. Bien que son projet d’élevage de chèvres n’ait pas été retenu pour le financement initial, elle a su mettre à profit les compétences acquises lors des ateliers pour ajuster son dossier de projet.

 

 

 



« Grâce aux outils d’exploration entrepreneuriale et la méthodologie enseignés lors des ateliers d’incubation de Djonkoli Kènè, j’ai réussi à structurer efficacement mon projet et décrocher une source de financement. Ma reconnaissance est immense, j’ai pu acquérir les compétences nécessaires pour réaliser ce projet qui me tenait tant à cœur. »

Madame Awa Diallo


Madame Diallo gère aujourd’hui avec succès son entreprise d’élevage de chèvres, démontrant la résilience et la détermination des bénéficiaires du projet.





Monsieur Yacouba Coulibaly
Soutien actif à l’émancipation féminine

Village de Sokoungo

Monsieur Yacouba Coulibaly, époux de Madame Bintou Coulibaly Fofana, exprime son soutien inébranlable envers le succès de sa femme. Engagée activement dans le projet Djonkoli Kènè, Madame Coulibaly a brillamment initié un projet de maraîchage, bénéficiant du soutien financier et de l’accompagnement attentif du programme.

 

 

 



« Auparavant, ma femme percevait un maigre revenu grâce à son activité maraîchère, qu’elle utilisait pour soutenir certaines dépenses familiales. Avec le financement du projet maraîcher par Djonkoli Kènè, j’ai réalisé que l’accompagner signifiait plus de récoltes et un rôle familial plus significatif. C’est pourquoi j’ai choisi de la soutenir pleinement dans toutes les tâches liées à son activité maraîchère. »

Monsieur Yacouba Coulibaly


Le récit de Monsieur Coulibaly illustre la transformation des dynamiques familiales grâce à l’autonomisation des femmes au sein des communautés rurales.



« Soutenir ma femme dans son activité de maraîchage n’est pas seulement un devoir, c’est un plaisir. Son apport dans la famille est devenu beaucoup plus important, enrichissant notre vie quotidienne. Je suis très heureux de passer la journée avec elle dans sa parcelle de cultures maraîchères. »

Monsieur Yacouba Coulibaly


Ces récits authentiques dévoilent le pouvoir transformateur du projet Djonkoli Kènè et son impact significatif sur la vie des individus, la communauté et au-delà. La Fondation Roncalli continue ainsi à inspirer le changement positif et demeure un soutien essentiel pour l’épanouissement des communautés au Mali.

Articles récents

Investir dans la créativité des jeunes de Nairobi...

8 Avr 2024
- Le Kenya est actuellement aux prises avec une conjoncture économique difficile, caractérisée...

L’autonomisation des femmes en Côte d’Ivoire par la...

8 Avr 2024
- La crise politique majeure en Côte d'Ivoire, qui a sévi de 2002 à 2011, a laissé des...