Publié le
9 janvier 2024

Au sein des collines de Gulu, niché au nord de l’Ouganda, l’Hôpital St. Mary’s Lacor demeure une forteresse de bienveillance et d’espoir. Fondé en 1959 par les Drs Lucille Teasdale et Piero Corti, cet établissement médical est un héritage vibrant de compassion, de dévouement, et de solidarité envers les plus démunis de la société.



Lucille Teasdale, chirurgienne québécoise et humanitaire émérite, a laissé un héritage impressionnant en Ouganda après son décès en 1996. Aux côtés de son époux, Dr Piero Corti, elle a pris en charge un modeste hôpital de campagne, initialement fondé par les Missionnaires comboniens dans le nord du pays.

Aujourd’hui, grâce à leur travail et à leur dévouement, l’hôpital St. Mary’s Lacor en Ouganda s’est transformé en un grand centre médical qui compte 500 lits. Chaque année, 300 000 patients y sont soignés. La mission de l’hôpital est de fournir des soins de santé à des prix abordables, en particulier aux personnes démunies et à celles qui n’ont pas accès à des soins de santé adéquats.

 

 

 



Au cours de la pandémie mondiale de COVID-19, l’hôpital s’est doté d’une unité de soins intensifs et a été désigné comme référence en Ouganda pour la gestion des cas complexes de patients atteints de cette maladie. La Fondation Internationale Roncalli a contribué à la qualité des soins prodigués dans l’unité en finançant l’achat de sept systèmes portables de surveillance de la pression artérielle d’une valeur de 33 871 $ CAD. Avec ce type de dispositif portatif, on mesure la tension artérielle, la saturation en oxygène du sang, la température corporelle et les battements du cœur, ce qui permet d’offrir des soins spécialisés dans les cas les plus graves de COVID-19.

Cette contribution s’inscrit dans la continuité d’un projet similaire mené en collaboration avec notre Fondation en 2020, qui a permis l’achat de quatre moniteurs pour l’unité de soins intensifs.

Ces nouveaux moniteurs, en plus d’améliorer la sécurité et la qualité des soins, permettent aux médecins de surveiller en temps réel les indicateurs vitaux des patients. Le personnel qualifié et expérimenté de l’hôpital garantit l’installation, l’utilisation et l’entretien des moniteurs, assurant ainsi leur durabilité et leur bon fonctionnement.

 

 

 



Soulignons enfin que Lucille Teasdale et Piero Corti ont non seulement veillé à la qualité des soins offerts à l’hôpital, mais ils ont également pensé à la relève en formant les Ougandais de la région pour qu’ils puissent prendre le relais. Aujourd’hui, leur héritage est plus vivant que jamais, leur travail et leur dévouement continuant de changer la vie des milliers de personnes soignées à l’Hôpital St. Mary’s Lacor.

Articles récents

Artisanat autochtone Macuxi : préservation culturelle et résilience...

16 Juil 2024
- Le peuple autochtone Macuxi vit dans la réserve Raposa Serra do Sol, au cœur de l'Amazonie...

RAPPORT ANNUEL 2023 : les femmes au cœur...

6 Juin 2024
- L'autonomisation des femmes au coeur de la transformation sociale L'année 2023 a été...