Publié le
2 juin 2023

Le delta du Saloum est une région côtière située au Sénégal qui est un véritable labyrinthe d’îles, formé par une riche végétation. Mais ce magnifique écosystème est menacé par les conséquences des changements climatiques et par des pratiques qui nuisent à l’environnement.

Nous souhaitons souligner les efforts impressionnants déployés par un groupe de femmes dans le delta du Saloum, pour protéger cet environnement unique, reconnu comme un site du patrimoine mondial de l’UNESCO.


Les femmes vivant dans le delta s’attaquent à ces menaces grâce à un projet conçu par l’organisme sénégalais Nébéday, soutenu par le Centre de solidarité internationale du Saguenay–Lac-Saint-Jean et la Fondation Internationale Roncalli.

Le projet appuie principalement les femmes membres de groupes d’intérêts économiques dans les villages de Thialane, Siwo et Bassar, pour accroître leur capacité d’adaptation aux changements climatiques et pour assurer une gestion durable des ressources. Au sein de leur communauté, les femmes prennent l’initiative d’adopter des technologies à faibles émissions de gaz à effet de serre ainsi que la pratique de l’agroforesterie.

 

 

 


Le projet favorise le changement social; il contribue à réduire l’utilisation du bois par la communauté, tout en offrant aux femmes de nouvelles possibilités d’activités génératrices de revenu. Dans le cadre du projet, des formations sur la fabrication de foyers améliorés ont eu lieu. Ces foyers favorisent l’emploi rationnel du bois, ce qui s’avère essentiel dans la lutte contre la déforestation. Résultat : l’utilisation de bois de chauffage a diminué de 50 %. De plus, l’introduction de l’usage du biocombustible, produit essentiellement à base de paille, a permis à la fois de réduire les feux de brousse et d’éviter l’usage de bois de palétuviers.

La Fondation Internationale Roncalli a apporté un appui de 27 800 $ aux groupements de femmes en vue de les doter en équipement et en matériel. Cette aide soutient leurs efforts pour démarrer de nouvelles activités dans le but de préserver l’écosystème fragilisé du delta et réduire leur empreinte carbone.

 

 


Les femmes ont constaté une amélioration de leurs conditions de vie, une réduction des émissions de gaz à effet de serre et une meilleure production alimentaire et forestière. Leur prochain objectif consiste à promouvoir ces nouvelles méthodes dans leur communauté et à préserver davantage cet environnement qui constitue également leur foyer.

Articles récents

Les épiceries coopératives au Honduras : lutter contre la...

24 Mai 2024
- Dans les rues de Tegucigalpa, la capitale hondurienne, résonnent les défis brûlants d'une ville...

Opportunité de carrière

14 Mai 2024
- Faites partie de notre équipe pour créer un monde plus humain! La Fondation...