Publié le
24 mai 2024

Dans les rues de Tegucigalpa, la capitale hondurienne, résonnent les défis brûlants d’une ville marquée par la violence et la pauvreté endémique. Plusieurs quartiers sont en mutation rapide. L’expansion urbaine a engendré une prolifération de quartiers informels et une recrudescence de la violence criminelle et de genre. Dans ce contexte, de nombreuses familles ont du mal à se procurer des aliments nutritifs.

On estime que 3,2 millions de personnes au Honduras sont confrontées à des niveaux de crise d’insécurité alimentaire et qu’au moins un demi-million d’enfants souffrent d’un retard de croissance dû à la malnutrition. L’Asociacion Tiendas de Abastecimiento Comunitario (Association des magasins d’approvisionnement communautaire), également connue sous le nom de TAC, est un phare d’espoir pour les familles. L’Association gère 14 épiceries coopératives dans les quartiers les plus démunis, offrant ainsi des denrées saines à des prix abordables.



Asociacion Tiendas de Abastecimiento Comunitario (TAC)

L’Association ne se limite pas à fournir des denrées alimentaires de qualité à des prix équitables ; elle ouvre également la voie à l’autonomisation économique des femmes et des hommes de la communauté grâce à leur coopérative d’épargne et de crédit.

Cependant, un défi persiste : 90 % des femmes membres de TAC n’ont pas eu l’accès à des études pour approfondir leurs connaissances en gestion administrative, financière, comptable ou en contrôle interne et en audit. En raison d’un manque de ressources financières, TAC n’était pas en mesure d’offrir de formation complémentaire à ses membres employés.



En 2021, grâce à un soutien financier de 32 000 $ de la Fondation Internationale Roncalli, TAC a pu initier des programmes de formation en comptabilité, gestion et leadership à l’intention de plus de 500 femmes membres de l’association, leurs permettant de devenir des agentes de changement dans leurs communautés.

Ce projet a permis à l’Association de consolider la gestion des épiceries existantes, et de faire des plans pour ouvrir de nouvelles.

 

 

 



En 2024, avec un nouveau soutien financier de 29 867 $ de la Fondation Roncalli, cette initiative peut franchir une nouvelle étape. À travers un programme de perfectionnement en économie sociale et solidaire, cette phase vise à former 500 autres femmes membres de TAC, tout en assurant un suivi avec celles ayant déjà obtenu leur diplôme.

L’objectif est d’atteindre environ 60 % des femmes membres de l’association, afin de renforcer leur capacité de leadership au sein de l’organisation et d’amplifier leur rôle de plaidoyer au sein de leur communauté.

En parallèle, deux nouvelles épiceries d’approvisionnement communautaire ouvriront leurs portes dans le quartier de Comayagüela, étendant ce modèle coopératif à d’autres communautés vulnérables et offrant un moyen durable de lutter contre l’insécurité alimentaire et la malnutrition.

 

 

 



Karla Godoy Martínez, mère de six enfants âgées de 45 ans, est l’une des femmes membres du TAC qui a participé dans les formations offertes grâce au soutien de la Fondation Roncalli. Après avoir suivi des cours de leadership, gestion, finance et vérification financière, elle dirige désormais une coopérative de la TAC à Colonia Villa Nueva. Ces formations ont insufflé à Karla un sentiment de dignité retrouvée.

 

 

 



Nous nourrissons l’espoir que ces femmes, grâce à leur montée en compétences et en confiance, s’engageront activement dans la vie sociale hondurienne, contribuant ainsi à réduire la violence, à une plus grande sécurité alimentaire et à offrir de meilleures perspectives à la jeunesse dans le pays.

Articles récents

Opportunité de carrière

14 Mai 2024
- Faites partie de notre équipe pour créer un monde plus humain! La Fondation...

La paix pour l’accès à l’eau potable : flot...

19 Avr 2024
- Dans les montagnes du nord-ouest du Cameroun réside le village de Djottin. Jadis, ses ruisseaux...