Nos projets Covid-19 aident là où c'est le plus nécessaire



Ces dernières semaines, nous avons constaté que la pandémie de COVID-19 frappe durement les pays qui ont peu de ressources pour offrir des mesures préventives et des services de santé étendus.

L'année dernière, la Fondation internationale Roncalli a rapidement adapté ses critères de financement de projets afin de pouvoir aider ses partenaires à répondre à cette situation d'urgence. Des projets sont en cours dans certains des pays les plus touchés et ont un impact.

L'Inde, par exemple, a été particulièrement touchée par l'augmentation exponentielle du nombre de cas de COVID-19. Les hôpitaux ont été mis à rude épreuve et les communautés marginalisées sont non seulement plus susceptibles de contracter le virus mais ont également un accès très limité aux soins médicaux.

Nous soutenons un projet avec notre partenaire SOPAR-Bala Vikasa qui rend l'eau purifiée disponible dans 8 villages dans les états de Telangana, Andhra Pradesh et Maharashtra. Des systèmes de purification de l'eau sont installés dans les villages avec l'aide de membres de la communauté élus pour former des comités de l'eau. Ces comités prennent en charge le projet, encouragent la participation de la communauté et organisent des activités telles que des ateliers sur l'hygiène et l'assainissement.

"Grâce à l'aide de généreux donateurs comme la Fondation internationale Roncalli, notre programme de purification de l'eau présente de multiples avantages pour aider à faire face à la situation actuelle du COVID-19.

Malgré les blocages et les difficultés économiques, les villageois sont reconnaissants et heureux d'avoir accès à de l'eau potable à un prix abordable, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, dans leur propre communauté. Les comités de l'eau prennent des mesures de sécurité, en désinfectant la zone, en respectant les distances physiques, en portant des masques, etc. lorsque les gens viennent chercher de l'eau. Lorsque les gens s'approvisionnent en eau auprès de fournisseurs commerciaux extérieurs, ils ne connaissent pas les risques cachés liés à la manipulation de l'eau. Maintenant qu'ils disposent d'une eau purifiée au sein de leur communauté et provenant d'une source de confiance, les gens se sentent en sécurité et n'ont plus de soucis à se faire", explique Shobha Singareddy, directrice de SOPAR-Bala Vikasa.

Au total, 13 750 personnes verront leurs conditions de vie s'améliorer et seront mieux protégées contre le COVID-19 grâce à ce projet.

CONTRIBUEZ À NOTRE FONDS COVID-19 DÈS AUJOURD'HUI !